AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Sujet Lancement] 1745 - Jour de Fête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
parchemins : 261
inscrit le : 05/04/2013
crédits : eden M (avatar)

MessageSujet: [Sujet Lancement] 1745 - Jour de Fête   Sam Jan 16 2016, 18:21


National Day

Inverness 1745



St Andrew's Day

St. Andrew, l'un des 12 apôtres du Christ, est le saint patron de l'Ecosse. On dit que certains de ses os ont été emmenés au cours du 4ème siècle dans un endroit qui s'appelle St. Andrews in Fife. Depuis l'époque médiévale, la croix en X sur laquelle on dit que St Andrew a été crucifié est l'emblème national de l'Ecosse. Au programme de cette grande journée, un banquet, l'échange de toasts, de discours patriotiques et des danses écossaises.

En ce jour de fête le village d'Inverness se pare de Chardons, la fleur emblématique d'Ecosse depuis 1400. Les boulangers s'affairent depuis quelques jours pour le banquet organisé, et les troubadours répètent à grand renfort de cornemuses, les hymnes de la région. Il y a une effervescence réelle dans le village et tout le monde se pare d'un tartan propre, des broches de clans, et de robes de jour de fêtes pour les dames.

NB : Le kilt est le costume traditionnel porté par les représentants de clans écossais et les régiments écossais. On peut en plus porter un "plaid" sur une épaule et une petite bourse en peau de chèvres sur le kilt. Les jeunes peuvent aussi porter des pantalons portant les motifs traditionnels. Il n'y a pas de costume traditionnel bien défini pour les femmes.

Vous êtes arrivés aux abords du village...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dontcloseyoureyes.forum-gratuit.net
avatar
parchemins : 507
inscrit le : 22/10/2015
crédits : wednesday (avatar) may0osh (gif)

MessageSujet: Re: [Sujet Lancement] 1745 - Jour de Fête   Lun Jan 18 2016, 08:42

Ça avait été aussi violent, qu’inattendu, brutal et sans l’outrecuidance de prendre des gants. Je n’avais senti le tourbillon de magie que lorsque ça avait été trop tard, quand j’avais déjà été aspirée par la puissance mystique des siècles égarés. Une seconde plus tard, le décor d’Inverness laissait place à des contrées beaucoup plus sauvage, à une ville si différente que je me demandais un moment si je n’avais pas été victime d’une illusion, ou d’un tour de passe-passe si bien orchestré que je me demandais quel être aurait pu avoir d’assez puissants pouvoirs afin d’accomplir une telle œuvre. Une musique de fête s’élevait dans les airs, et je me cachais derrière une charrette pleine de victuailles pour faire un petit point sur la situation. Il s’agissait d’un grand rassemblement compte tenu de la taille de la ville. Beaucoup de monde traversaient ce qui s’apparentait à la place centrale de la ville, et les hommes étaient vêtus de kilt. Certains garçons portaient des pantalons aux couleurs traditionnelles, tandis que les femmes n’avaient pas d’accoutrement particulier. J’étais donc toujours en Ecosse, mais pas en 2016, c’était certain. Ça ressemblait au passé, à un passé bien lointain que j’avais peut-être connu. Avant le 19è siècle qui avait vu la révolution industrielle naître. Je regardais mes propres vêtements et cherchai dans les charrettes alentours s’il n’y avait pas par hasard des tuniques plus appropriées. Etais-je coincée dans ce monde parallèle pour une raison précise, ou étions-nous plusieurs dans ce cas ? J’avisai les autres cachettes qui se situaient autour du centre, car peut-être qu’une connaissance s’y cacherait, et comme on disait toujours : l’union faisait la force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins : 267
inscrit le : 14/12/2015
crédits : Gorgeousmali

MessageSujet: Re: [Sujet Lancement] 1745 - Jour de Fête   Lun Jan 18 2016, 11:56

J'étais dans ma Galerie quand ça c'est produit. Je ne me doutais de rien, bien entendu, je venais de fermer la porte  principale de la Galerie et j'éteignais les lumière. Je n'avais qu'une seule hâte, rentrer chez moi pour prendre un bon bain. Mais je crois que le bain va attendre. Je sentis quelque chose d'étrange, d'inhabituel mais sur le coup je me suis dis que ce n'était rien. Puis je me rendis compte que j'étais dans l'erreur et avant que j'ai eu le temps de dire ou faire quoi que ce soit, je venais de disparaitre de la Galerie pour me retrouver aux abords d'une ville. Mes yeux s'écarquillèrent, qu'est-ce qui venait de se passer ? Etait-ce moi qui sans même le vouloir venait de me téléporter dans un autre lieu ? Cela ne m'étais encore jamais arrivé mais sait-on jamais, tout est de l'ordre du possible non ? Je regardais autour de moi et je me rendis compte que peut-être que tout cela n'était pas mon oeuvre. Je n'avais pas la sensation d'être toujours en 2016. Je connaissais cette époque, j'y avais vécu. Je ne saurais dire avec exactitude quand, ni même où j'avais atterris mais je savais une chose, j'avais déjà foulé cette époque. Peut-être pas ici, mais quelque part dans le monde, je m'y trouvais. Je n'aimais pas ça, j'étais encore vêtue comme en 2016 et je doutais que les gens de cette époque apprécie ma tenue, même si elle était magnifique. Pourquoi étais-je ici ? Qu'avais-je donc fait pour mériter un tel châtiment ? Pourquoi personne ne venais jamais nous expliquer ce qu'il se passait ? J'entendis des pas venir vers moi, je me cachais donc derrière un tas de bois. Il fallait que je réfléchisse. Etait-ce ma punition ? Avaient-ils enfin découvert mon petit trafique et c'était leur façon à eux de me faire payer mes erreurs ? Mon regard scruta les alentours et je finis par découvrir, auprès d'une charrette une silhouette familière. Dawn ?!


« Chaque souffle nous rapproche de la mort. » H. A.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Sujet Lancement] 1745 - Jour de Fête   Mar Jan 19 2016, 14:34

[Je viens me taper l'incruste ici ;) Si ça ne gêne pas ]

    Surprenant? C'est le moins que l'on puisse dire. Il est étonnant que vous ne soyez pas paniqué! Pareil phénomène est peu commun. Une explication rationnelle? Ce que vous pouvez être adorable, tout ne pouvait être expliqué par la science. Daria en était persuadée. La chasse aux créatures n'avait que lui confirmer son hypothèse. Les théories d'Einstein pourraient expliquer l'étrange événement qui venait de se produire? Certes, cette Ecosse d'antan pouvait être un simple monde parallèle mais quelque chose chiffonnait notre demoiselle. Ce qu'elle pouvait détester être tracassée ainsi! Puis l'imprévu ne lui sciait guère. Surtout que sa tasse de thé encore fumante à la main lui faisait déjà regretté ce moment de tranquillité qu'elle se prédestinait. Sa tenue ridicule? Oh, si Daria avait tout d'une femme élégante à l'époque moderne, son tailleur risquait de paraître un brin ridicule à présent. Le pantalon n'était guère attribué aux femmes. Si notre scientifique avait été un tantinet plus expressive, ses yeux se seraient agrandis. Les Écossais étaient réputés pour leurs sociétés patriarcales extrémistes. Si elle avait fait un bond dans le passé, elle risquait d'avoir du mal à s'imposer dans ces nouvelles terres. Et hors de question de se travestir. Difficile? Non, déterminée, comme toujours.Vous avez raison, le temps de la réflexion se devait de finir. En aucun cas, Daria pouvait rester debout comme une imbécile, attendant que...les siècles passent? D'autant plus qu'elle avait aperçu au loin une silhouette familière. Et quand bien même la scientifique n'aurait pas connu Dawn, sûrement se serait-elle approchée de ces deux jeunes femmes aux tenues décalées. Du moins pour la période.

    "Inverness est une ville surprenante...Un peu trop sans nul doute. Du thé?"

    Bien entendu qu'elle n'était pas sérieuse. Une tasse n'aura pas réchauffé trois corps.Vous ne réfléchissez guère, comme toujours.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
parchemins : 507
inscrit le : 22/10/2015
crédits : wednesday (avatar) may0osh (gif)

MessageSujet: Re: [Sujet Lancement] 1745 - Jour de Fête   Mar Jan 19 2016, 15:05

Je voulais presque remercier le ciel de n’être pas la seule coincée dans cet enfer terrestre. La voix de Sinead retentit derrière une autre charrette, pas loin, et je hochai la tête quand elle m’interpella. Je farfouillai dans ce qui semblait être un futur stand pour ce jour de fête. Il fallait d’abord essayer de passer inaperçues, et ensuite elles essayeraient de trouver un moyen de rentrer chez elles, en 2016. Les faucheuses avaient le don de téléportation géographique, peut-être qu’elles pourraient réussir à retourner dans le présent ? Après quelques instants durant lesquels mon cœur tambourina puissamment dans ma poitrine, mes doigts tombèrent sur du tissu à carreaux. Par mes aïeux que c’était laid, mais on s’en fichait pour le moment. Je lançai mes trouvailles à Sinead et à Daria, gardant pour moi la plus belle pièce de la collection – ouh la vilaine. Après avoir galéré cinq minutes pour enfiler le monstrueux bout de tissu, je remarquai qu’elle couvrait parfaitement mes pieds. J’attrapai deux chapeaux au passage, et je les glissai vers les deux filles au passage. « Ca devra attendre pour le thé, lady Johnstone, mais je retiens la proposition. » Je flanque le chapeau sur mes cheveux bouclés, essayant de cacher le maquillage qui orne ma peau. Daria avait toujours eu cet humour froid que je trouvais plutôt délicieux pour une femme de notre époque. Mais il ne conviendrait certainement à celle-ci. « Par contre, mes amies, je crains que je ne nous ai dégotté de vraies robes de princesses… Il y a un risque pour qu’on ne prenne pour des femmes haut placées si nous ne trouvons pas un endroit pour nous cacher rapidement. Une idée ? » Elles n’allaient pas rester indéfiniment cachées derrière deux charrettes miteuses. Je lançai un regard déterminé à Sinead, mais il fallait aussi que je la prévienne : on disait la belle Daria chasseuse à ses heures perdues, et si je ne la craignais pas car j’étais mariée aux anges, tel n’était pas le cas de ma très chère Sinead…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins : 31
inscrit le : 19/01/2016
crédits : unicorn

MessageSujet: Re: [Sujet Lancement] 1745 - Jour de Fête   Mer Jan 20 2016, 14:15



   



St Andrews

   
Version



   



   

Fenella Mc Gowan est une petite femme rondelette, comme souvent à cette époque. Particulièrement autoritaire s'il on écoute les commérages du village, c'est simplement qu'elle n'aime pas mal faire les choses. En ce jour de fête elle s’attelle énergiquement dans les cuisines, pour que chaque membre de clans qui allait venir profiter de la fête au sein d'Inverness, ne manque de rien. Criant en gaélique après un jeune homme voleur, sortant de sa cuisine, elle remarqua les plumes et les tenues... Trois donzelles, comédiennes certainement, n'ayant pas trouvé mieux à faire que de fainéantiser derrière une charrue. "Ben regardez vous qu'vous êtes apprêtées! Trois dindes à plumes... ma foi, si ça plait dans vot' métier." Leur dit elle. "Ma faudrait quand même vous affairez avec nous autres, les hommes y vont pas tarder, et dans not' cuisine y'a encore du travail! Allez Zou!" Elles les poussa vers sa cuisine, beaucoup de femmes font beaucoup de choses, Fenella n'aime pas bien les fainéantes et les grandes duchesses aux pieds palmés. "Vous là "Dit elle en pointant du doigt une petite brune bien pâle. "Vous allez me retirer ce chapouau d'la tête, et commencer à jouer d'vos mains! t'vas voir que ça va te faire revenir le sang dans les joues!"
   

   
   

   

   
©Codage by Mr. Chaotik
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins : 267
inscrit le : 14/12/2015
crédits : Gorgeousmali

MessageSujet: Re: [Sujet Lancement] 1745 - Jour de Fête   Mer Jan 20 2016, 22:45

Je n'aimais pas trop l'idée de me retrouver ici. J'ignorais pourquoi j'étais ici tout autant de comment j'avais pu changer d'époque. Ce n'est pas l'ordre naturel des choses, il y a de la magie dessous, mais qui et pourquoi étaient les grandes questions. Je constata non sans plaisir que je ne fus pas la seule à me retrouver dans cette même situation et si une autre personne ne serait pas venue nous rejoindre j'aurais presque pu croire qu'on s'en prenait aux Faucheuses uniquement. L'inconnue à côté de moi avait une tasse à la main, preuve qu'elle fut prise au dépourvue comme moi. Elle fit une plaisanterie sur le thé mais je ne l'écoutais pas, tout ce que je voulais, c'était rentrer chez moi.

Même si j'ignorais l'époque exacte dans laquelle nous nous trouvions, il était évident que nous allions totalement dénoter avec nos accoutrements. C'est parfait pour trainer dans les rues d'Inverness en 2016 mais pas vraiment vers une époque qui doit se situer autour du 18ème siècle. Fort heureusement Dawn nous trouva une solution et nous tendit une robe à chacune. La couleur était immonde et je ne parlais pas de la matière.Quand je pense que j'ai tout ce qu'il faut chez moi pour passer inaperçue ici et que je dois me coltiner .... ça !! Un comble. J'avais déjà une excuse parfaite si jamais l'inconnue à mes côtés me demandait plus de détails sur cette histoire de "garde-robe". Et quand j'y pensais, je ne connaissais pas le prénom de ladite inconnue. Je vois que vous vous connaissez déjà avec Dawn... Je m'appelle Sinead et vous êtes ? Vêtue de ma nouvelle tenue que je trouvais peu agréable mais qui ferait l'affaire pour le moment. J'allais répondre à ma très chère protégée quand soudain une femme sortie d'une des maisons et nous interpela. Visiblement on était loin de passer pour des femmes de la Haute Société comme le prétendait Dawn, bien au contraire Des femmes hauts placés hein ... ?! Lui glissais-je quand elle nous poussa dans son taudis qu'elle osait appeler maison. Mais qu'est-ce que je faisais là ? Franchement ? A cette époque, je suis quasiment sûre que je n'ai jamais vu les cuisines des maisons où je vivais, je dois bien avouer que c'est l'une des rares pièces dont j'ignore quasiment tout ...


« Chaque souffle nous rapproche de la mort. » H. A.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Sujet Lancement] 1745 - Jour de Fête   Dim Jan 24 2016, 19:04


    Des puces? Encore une de vos vilains clichés! Même si Daria pensait aussi mal que vous! Oh, elle ne l'exprimerait pas à haute voix mais l'horreur de porter des fripes dont elle ne connaissait la provenance la répugnait un tantinet. Ce n'était point une précieuse! Loin de là! Une maniaque! Ce terme convenait bien mieux à notre demoiselle. Mais une toquée réaliste. Loin d'elle l'idée de refuser pareil accoutrement et de se mettre en...danger? Même si celui-ci n'était pas encore présent, un petit pressentiment lui laissait croire qu'il ne faisait que les guetter, attendant le meilleur moment pour les croquer à pleines dents. Se costumer ne servait pas à le duper, juste à gagner du temps avec les locaux. L'intolérance existait depuis la naissance de l'humanité et des vêtements déplacés auraient attirés l'attention, cela allait de soi. En parlant de se faire remarquer, l'inconnue fit une précision qui attisa la curiosité de notre amie. Comédienne? Vieille créature? Passionnée de jeu de rôle? Il y'avait bien des raisons pour avoir des habits aussi vieillots chez soi. Pourtant, polie, notre dame ne releva rien. Ce n'était de toute façon en aucun cas le moment? Exact, vous êtes pour une fois pertinent.

    "Daria Johnstone."

    Succin? Je n'aimerais me répéter. La scientifique n'avait rien d'une jeune femme bavarde. La discrétion était son mot d'ordre. La leur d'ailleurs venait de prendre fin. Combien de minutes sans se faire remarquer? Une petite trentaine? Elles feraient mieux, la prochaine fois. S'il y'en avait une. Il fallait avant tout pouvoir sortir des cuisines. Et l'affreuse petite bonne femme ne risquait pas de les lâcher maintenant. Affreuse? Stupide surtout, vous ne trouvez pas? Manque d'instruction? Sûrement ne cherchait t'elle pas à connaitre plus que les cultures populaires. Même en cette période, s'il y'avait bien eu saut dans le temps, Daria ne supportait la stupidité. Ou que l'on se moque de ce teint laiteux qui ne faisait que renforcer sa tête de poupée de série d'épouvante."


    "Apportez-moi la dinde. Même si je ne sais cuisiner, je suis capable d'extirper coeur et entrailles de toutes carcasses. Une démonstration?"
    Elle attrapa le premier couteau venu. "Dépêchez-vous. Je ne supporte pas l'oisiveté."

    Puis, se tournant vers ses congénères avec un sourire bien plus chaleureux sur les lèvres, elle décida enfin de débattre sur les événements actuels. Il fallait bien le faire de toute évidence! Rester bloquer ici ne lui plaisait guère.

    "Je suppose qu'aucunes d'entres vous n'est à la source de cette intéressante histoire?"

Revenir en haut Aller en bas
avatar
parchemins : 507
inscrit le : 22/10/2015
crédits : wednesday (avatar) may0osh (gif)

MessageSujet: Re: [Sujet Lancement] 1745 - Jour de Fête   Lun Jan 25 2016, 10:39

Une petite femme rondelette fit son apparition, ce qui me coupa l’herbe sous le pied. Elle sembla se moquer légèrement de notre tenue, ou plutôt de nous traiter comme des femmes de spectacle plus que des femmes bien placées dans la société. Ma foi, j’avais une chance sur deux de me tromper, et mon interprétation était plus sympathique que la réalité, mais tant pis. Elle voulait que nous allions à la cuisine pour finir le travail. Je serai les poings, repensant à tous les sacrifices de la communauté féministe qui n’avaient pas encore eu lieu en cette époque, et regrettait un instant le temps présent, bien plus clément envers les personnes dites de genre féminin. Et pourtant, pas tout n’était encore acquis… Je me plaignais le matin même d’un homme ayant une technique douteuse de drague que j’avais rencontré dans la rue, mais là, c’était le pompon. Je n’avais jamais été très douée de mes dix doigts en cuisine, toujours aux côtés des meilleurs chefs cuistot ou de bonnes pour le faire à ma place. Pourtant il devait me rester quelques rudiments. Sinead se moqua un instant de moi, mais aussitôt la vieille bonne femme que je commençais à trouver très antipathique s’adressa à moi « Vous allez me retirer ce chapeau d’la tête et commencer à jouer d’vos mains. T’vas voir que ça va te faire revenir le sang dans les joues. » Je grommelai, ne voulant pas montrer mon visage tout maquillé, mais après tout, si elle nous prenait pour des dames du spectacle, peut-être que ça passerait inaperçu. C’est finalement Daria qui prit la parole. « Apportez-moi la dinde. Même si je ne sais cuisiner, je suis capable d'extirper coeur et entrailles de toutes carcasses. Une démonstration ? » Elle attrapa le premier couteau venu. « Dépêchez-vous. Je ne supporte pas l'oisiveté. » Dawn grinça des dents. Daria avait aussi quelque chose d’aseptisé, mais elle tenait à rester en bon terme avec la chasseuse ; elle appliquait toujours comme proverbe, mieux valait être proche de ses amis, et encore plus proches de ses ennemis. De plus, Daria était une personne très cultivée qui ne manquait pas d’esprit pour un sou, alors… Il valait mieux se retrouver coincé ici avec elle. Je lui apportai la dinde, heureuse de la voir déjà plumée, et heureuse aussi de voir que Daria pouvait s’occuper d’en trancher les morceaux – c’était bien quelque chose que je ne supportais  pas. En attendant, j’attrapai ce qui ressemblait à des pommes de terre et tendis un couteau à Sinead pour qu’elles épluchent les légumes avec moi. Je retirai mon chapeau par la même occasion. « Je suppose qu’aucune d’entre vous n’est à la source de cette intéressante histoire ? » Je ne savais pas exactement ce que Daria savait de nous ; je n’avais jamais révélé ma nature surnaturelle, mais les chasseurs pouvaient se montrer bien perspicaces quand ils s’y mettaient. « Malheureusement je ne pratique pas encore la sorcellerie. » C’était comme marcher sur des œufs. Elle voulait arracher des informations de Daria, sans dévoiler sa véritable nature – ni celle de Sinead. « Auriez-vous une idée pour nous sortir de cette fâcheuse situation ? Nous ne pouvons pas rester ici bien longtemps, notre mascarade sera bientôt découverte. Et rester dans la forêt la nuit... » Je chuchotais, afin que le bruit du reste de la cuisine ne recouvre mes propos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins : 267
inscrit le : 14/12/2015
crédits : Gorgeousmali

MessageSujet: Re: [Sujet Lancement] 1745 - Jour de Fête   Lun Jan 25 2016, 23:58

L'odeur qui dégageait des cuisines me retournait le coeur. Je n'étais décidément pas faite pour me retrouver dans ce genre de lieu. Et c'était amusant comme on oubliait facilement la vie à cette époque. En 2016, on a le courant, l'eau chaude, des poubelles et des produits pour tout nettoyer, mais avant c'était loin d'être comme ça. On pouvait attraper la mort en sortant dehors ou en se coupant avec un couteau. Rien n'était aseptisé, tout pouvait devenir mortel en une fraction de seconde si on ne faisait pas attention. La maladie faisait rage dans les villages. Je ne pouvais pas mourir d'une façon aussi bête qu'une petite peste mais j'avoue que le spectacle et l'odeur ne m'ont jamais réellement enchanté pour autant. Me retrouvais à cette époque une nouvelle fois ne m'enchantait pas plus que ça. Heureusement que je n'étais pas dans les environs à cette époque sinon je me demande quelles conséquences cela pourrait avoir. D'ailleurs maintenant que j'ai l'idée en tête, je me pose bien cette question. Je pense que je serais surprise, mais je suis un être surnaturel, même sans être quelque chose de courant, je pourrais admettre que c'est possible, en tout cas plus facilement qu'un simple mortel. Je m'écouterais, c'est évident et je me laisserais guider par mon moi futur, après tout, c'est le moi qui a le plus d'expérience et qui sait ce qu'il se passe, autant lui faire confiance.

Mais pour le moment, pas de moi passé, rien que le moi présent qui se demande ce qu'il fait là. Armée d'un couteau, je me vois dans l'obligation d'éplucher des légumes avec Dawn et cette femme qui se prénomme Daria. Je n'ai absolument pas ma place ici et encore moins dans cette tenue. Le tissu gratte et je ne sais pas où tout ça a trainé. Et puis le comble de l'infamie, je n'apprécie pas trop qu'une gueuse comme l'autre dindon me parle comme elle le fait. Si j'étais mon moi passé, elle ne s'en serait pas permis. Mais voilà, nous sommes des étrangères dans cette époque, je ne porte pas les bons habits et du coup je dois juste fermer ma gueule plutôt que de me voir brûler sur un bûcher. D'ailleurs la grande question, est-ce qu'on brûle ? Nous ne mourrons pas, pas aussi facilement que les mortels, mais je me demande si on brûle ... M'enfin, je n'irais pas vérifier, ce serait dommage de se rendre compte que oui, on peut brûler. Daria découpe de la volaille et elle a l'air de très bien s'en sortir. Grand bien lui en face, moi elle me retourne l'estomac. Je préfère encore éplucher mes légumes, je ne suis pas très habile mais c'est toujours mieux que rien. Vous croyez que notre présence ici va influer sur le futur ? Après tout nous ne sommes pas censées être dans cette cuisine, notre simple présence change le court du temps ... Il est hors de question que je reste coincée ici. Je vis déjà à cette époque, il est hors de question que je sois obligée de vivre de nouveau à cette époque, avec mon moi passé. Et il est hors de question que je retourne dans un futur qui ne serait plus celui dans lequel nous vivions il y a 1h de ça.


« Chaque souffle nous rapproche de la mort. » H. A.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins : 31
inscrit le : 19/01/2016
crédits : unicorn

MessageSujet: Re: [Sujet Lancement] 1745 - Jour de Fête   Ven Jan 29 2016, 23:15



   



St Andrews

   
Version



   



   


Les cornemuses se mirent à retentir, et les femmes, souriantes, parlant fort en gaélique, s'agglutinèrent à la porte de la cuisine, bousculant pour certaines, les 3 étrangères. Les hommes arrivaient, chahutant entre ces dames, pinçant leurs fesses et leurs tailles, provoquant un mouvement de foule entrant dans la cuisine. C'est un jeu, rien de plus. C'est au milieu des rires et des cavalcades que se retrouvent nos trois Sassenach. Un homme assez fort d'épaules, et roux comme le cuivre au soleil, vint prendre la main d'une d'entre elle, et la fit tournoyer sur elle même. "J'espère que votre pièce sera bonne." Dit il avec un fort accent écossais. Il déposa un baiser sur sa main, lui adressa un clin d’œil et sortit de là, non sans se retourner deux trois fois.
   

   

   
©Codage by Mr. Chaotik
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Sujet Lancement] 1745 - Jour de Fête   Sam Jan 30 2016, 22:28

    "Notre présence influencera l'avenir seulement si nos actes sont assez mémorables pour être ce qu'on appel en physique un point fixe. Si nous restons discrète, la ligne temporelle ne sera guère changée. Cette dinde pourrait être torturée par une locale ou moi, cela importerait peu. Toutefois, si nous décidons de trancher la tête de notre seigneur actuel, nous modifierons bien des faits. Et les livres d'histoires parleront peut être de nous. Mais ce ne sont que des suppositions, tout comme vous je ne pratique aucunement la sorcellerie. Je n'en ai pas les prédispositions."

    Une vilaine boutade? Peut être...Allez savoir. Daria n'était pas des plus empathiques, elle pensait même sa théorie de l'esprit un peu biaisée. Pourtant, il ne fallait pas être mentaliste pour se rendre compte que la tension était palpable. Angoisses dues aux événements? Demoiselles dérangées par notre chasseuse? Son caractère mettait parfois mal à l'aise bien des personnes. Petites natures! Tout comme les rumeurs qui circulaient sur elle. Les étudiants étaient tellement imaginatifs! Psychopathe, aliénée...Et je ne vous fait part que des plus communs. Théories injustifiées, évidemment! Notre jeune scientifique avait peut être comme étrangeté de se flatter d'être la source de tant d'histoires. Si rien ne la dérangeait, alors pourquoi s'inquiéter de ce que l'on pouvait penser d'elle, actuellement? Même la grosse cuisinière ne l'inquiéterait aucunement sur l'image qu'elle dégageait. Autre chose la chagrinait? Ne pas savoir, comme toujours lorsqu'une situation à laquelle l'écossaise ne pouvait apporter de réponse. Des bribes d'idées, des théories, des postulats tous aussi fébriles les uns que les autres. De plus que bien des questions se posaient outre la source de leur mésaventure. Et Daria, tout en coupant sa dinde, tentait de répondre à chacune d'entre elles. Et discuter ne l'aidait guère. Toutefois, elle aurait évité de demander à haute voix le silence. Ces deux demoiselles étaient actuellement ses seules alliées. Sûrement devait elle éviter de se brouiller? Du moins le temps d'en connaitre un peu plus...

    "Si nous devons rester à jamais en ces temps, vous pourrez fonder une merveilleuse famille, Dame Sinead. Vous avez déjà votre prétendant."

    Ce n'était pourtant aucunement ce qui chagrinait le plus notre Daria. Elle trouverait bien une petite bête ou sorcière pour l'aider à remonter les siècles. Du moins l'espérait-elle. Le temps...n'était-ce pas le domaine de recherche de bien des alchimistes? Ces imbéciles devaient se tromper de voie. Vaniteux comme ils étaient. Une personne plus avisée saurait sans nul doute les aider. Mais qui?

    "Nous ne sommes pas cuisinières, nous ne sommes aucunement sorcières...mais saurons nous être comédiennes?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
parchemins : 507
inscrit le : 22/10/2015
crédits : wednesday (avatar) may0osh (gif)

MessageSujet: Re: [Sujet Lancement] 1745 - Jour de Fête   Dim Jan 31 2016, 10:10

« Vous croyez que notre présence ici va influer sur le futur ? Après tout nous ne sommes pas censées être dans cette cuisine, notre simple présence change le court du temps… » Daria répondit avant moi et ce qu’elle leur expliqua ne manqua pas de me rassurer. « Notre présence influencera l’avenir seulement si nos actes sont assez mémorables. » Je hochai lentement la tête. Ok, alors il ne fallait rien faire qui puisse modifier durablement l’histoire, il fallait passer discrètement dans l’espace-temps, comme si rien ne s’était passé. « Parler de moi dans les livres d’histoire… mon plus grand rêve, » murmurai-je à l’intention de Sinead, qui avait souvent fait entendre parler d’elle au travers des époques. J’étais persuadée que certaines écossaises reconnues avaient porté ses traits. Mais ça n’avait que peu d’importance, il n’y avait pas de photographies ou de dessins qui pourraient sembler suspectes. Heureusement que nous n’avions pas atterri au vingtième siècle. Daria affirma qu’elle n’était pas une sorcière, mais je ne le savais que trop bien. Je me sentais un peu dérangée par la présence de Daria : à Sinead et moi, nous pourrions évidemment trouver une vieille sorcière dont nous avions eu vent du nom à cette époque, nous avions des connaissances, il serait possible de les retrouver. Est-ce que notre nous des années 1700 était toujours existants, ou étions-nous remplacées par nous-même du futur ? En tout cas, il suffirait de quelques retouches sur leur style vestimentaire, et elles seraient exactement comme elles étaient au dix-huitième siècle. Elles pourraient bien se dégoter une vieille connaissance pour essayer de retourner dans le présent. Mais elle ne voulait pas risquer que Daria découvre la nature de Sinead, surtout qu’elle tendait souvent à se jeter dans les bras du démon… Daria ne serait pas très contente. Je voulais lui répondre, quand une criée de cornemuse nous interrompit. On était en Ecosse, ou on y était pas, hein. De nombreuses femmes se collèrent à la porte des cuisines, et certaines, en voulant entrer plus profondément dans l’habitacle, nous bousculèrent. Les jeunes femmes riaient, se tenant les mains comme une sorte de ronde. C’était une fête, un jeu, rien de plus. Un homme au manteau rouge, fort d’épaule et roux comme le bronze, attrapa finalement la main de Sinead, la fit tournoyer un instant. « J’espère que votre pièce sera bonne, » acheva-t-il d’une phrase labourée par l’accent écossais. Il lui déposa un baiser sur la main et l’accompagna d’un clin d’œil, s’évanouissant l’instant d’après hors de la cuisine. « Tu pourras peut-être t’y faire à cette vie, finalement. Il a aussi de l’argent, tu pourras le lui prendre, » que j’ajoutai acide. Nous n’avions toujours pas la même vision de l’amour et des choses de la vie, et c’était toujours amusant de pouvoir la taquiner ; maintenant que nous étions réunies. « Bon, je n’ai pas l’intention de jouer leur comédie. Il faut qu’on trouve un moyen de sortir de la ville, de nous trouver un abri. Avoir des réflexions philosophiques et métaphysiques ne nous aidera en rien pour le moment, car aucune de nous n’est capable de nous ramener dans le présent. Nous sommes dans l’ancien Inverness, non ? » Je lançai un regard à Sinead, car elle saurait exactement ce que je prévoyais.
Laly la sorcière nous aiderait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins : 267
inscrit le : 14/12/2015
crédits : Gorgeousmali

MessageSujet: Re: [Sujet Lancement] 1745 - Jour de Fête   Mar Fév 02 2016, 16:08

D'une certaine façon la réponse de Daria me rassura grandement. Je n'aspirais pas particulièrement à changer le futur, il me plaisait tel qu'il était. Et que pourrais advenir mon autre moi si je devais changer le futur ? Si on restait bloqué ici, cela signifiera-t-il que je serais dans deux endroits différents en même temps ? Mon dieu l'angoisse. Je hochais la tête aux propos de Daria, j'aurais préféré qu'elle soit sûre à 100% de ce qu'elle racontait mais je ne pouvais décemment pas lui en vouloir de n'être que dans l'hypothétique, ce n'était pas une situation lambda, il était donc normal d'avoir une part de mystère. La remarque de Dawn quant à elle me fit sourire. Elle n'avait été dis qu'à mon intention et je savais ce qu'elle sous-entendait. Je me penchais vers elle discrètement pour lui répliquer. Tu verras, on s'y fait très vite. Je plaisantais, bien entendu mais je ne pouvais pas nier que j'avais eu ma part de "popularité" et ce à plusieurs reprises. Mais rien de plus normal quand on fréquentait comme moi les plus Grands Noms. Il devait y avoir aussi des tableaux, mais qui ne sont pas connus par chance ou qui ont été perdu avec le temps. Il faut avouer que je me suis débarrassée de certains, j'en ai gardé d'autres dans ma collection privée et d'autres sont quelque part, mais j'ignore où. Le bruit des cornemuses attira notre attention. Les femmes s'agglutinèrent à l'entrée de la cuisine non sans nous bousculer au passage. Je ne me sentais définitivement pas à ma place dans cette cuisine, tout ce remus-ménage et ce manque de respect envers ma personne me porta rapidement sur les nerfs. Elles gloussèrent comme des adolescentes et se mirent à danser et à entrer dans le jeu des hommes qui entrèrent dans la cuisine. L'un d'eux, plus grand, large d'épaule et roux attrapa ma main avant que j'ai eu le temps de réagir et me fit tournoyer sur moi-même. La surprise m'empêcha de m'emporter, une chance pour nous trois. Elle me déposa un baiser sur la main, me glissa qu'il espérait que la pièce dans lequel nous étions sensées jouer sera bonne et avant de s'éclipser me fit un clin d'oeil et s'en alla, non sans se retourner deux ou trois fois. Ca c'était de l'entrée en matière, il savait ce qu'il voulait. Je ne la sentais pas cette histoire, ça allait partir en sucette. La remarque de Daria me donna la nausée, quant à celle de Dawn me fit réaliser qu'au fond, si on devait rester coincer ici, j'aurais toujours une porte de sortie. Sauf qu'il était hors de question que je joue la comédie. A la seule condition qu'on joue une pièce ... Je pinçais gentiment mon amie pour me venger de sa remarque, certes totalement vraie mais pleine de reproches. Dawn n'avait pas l'intention de jouer une pièce et moi non plus. L'idée était donc de quitter cette cuisine, fallait-il encore savoir si on le pourrait. Peut-être peut-on prétendre devoir aller chercher des accessoires pour leur soit disant pièce ? Ce n'était qu'une proposition parmi tant d'autres mais ayant très envie de partir d'ici moi aussi, j'étais prête à inventer n'importe quelle excuse pour dégager, même prendre quelques âmes au passage, mais peu de chance que Daria apprécie ... non Dawn d'ailleurs. La question sur notre localisation me fit me poser d'abord quelques questions. Pourquoi était-ce si important qu'on soit là bas particulièrement ? Puis le mot "sorcière" qu'avait employé Daria me revint en mémoire et le jour se fit Je ... pense, mais je n'ai pas fais le tour, je ne saurais te l'assurer en 100%.


« Chaque souffle nous rapproche de la mort. » H. A.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Sujet Lancement] 1745 - Jour de Fête   Mer Fév 03 2016, 00:02

[HRP : Je vous laisses continuer sans moi. ]


    Ce n'était pas une mauvaise idée.Non. Toutefois, il fallait se montrer des plus prudentes. Ou changer de nom. Quoi que...N'avaient-ils pas toujours été des imbéciles? Un idiot ne pouvait venir d'une famille de génie. Mais bien sûr que cette remarque était petite mais même en ces temps difficiles, notre dame ne pouvait montrer que de l'inimitié envers ces gens. Il allait falloir modifier ça? Certes...certes...De toute façon, notre demoiselle était assez maline pour ne pas décliner sa véritable identité. Autant se faire pendre immédiatement que d'admettre à un Aulay, susceptible de l'aider, qu'elle faisait partie des Johnstone. Il n'en ferait rien. Une identité inventée? Elle en avait déjà plusieurs, lorsqu'elle infiltrait ou mettait son nez là où elle ne voulait laisser aucune trace. Encore fallait-il ne pas croiser le rois des idiots. Quoi que...Encore une bonne pensée! Ils ne s'aimaient peut être aucunement mais gros menton n'allait sûrement pas cracher sur un peu d'aide pour s'en sortir. Mais une question se posait. Etait-il lui aussi ici? Rien ne l'empêchait de chercher ou de vouloir tenter de rencontrer un des ses stupides ancêtres.

    "Mesdemoiselles. Il semblerait que vous travaillez bien mieux en duo. En aucun cas je ne souhaiterai être une gêne. Je vous souhaites donc bonne continuation." dit-elle en attrapant discrètement quelques vivres pour les cacher dans un repli de ses diverses jupons et de s'en aller.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
parchemins : 94
inscrit le : 28/11/2015
crédits : Stolen Paradise

MessageSujet: Re: [Sujet Lancement] 1745 - Jour de Fête   Dim Fév 07 2016, 10:09

Liam ouvrit les yeux sur quelque chose qui ne représentait pas sa chambre et le métamorphe sentit une montée d’angoisse l’envahir. Le froid mordait son torse nu et l’homme eut vite fait de se mettre dans l’ombre, ne portant qu’un pantalon de jogging pour dormir, pieds nus. Son cerveau tentait d’analyser ce qu’il avait sous les yeux, c’est-à-dire quelque chose d’incompréhensible. Les hommes portaient des kilts, les femmes des robes et tout le monde riait. L’odeur de l’air était différente que celle de la ville polluée. Il ne comprenait que difficilement ce qui se disait et les sons lui semblaient inédits. Mais où était-il arrivé encore ? Liam regarda ses mains, serait-il un coup d’une quelconque sorcière ? Il entendait du bruit et tourna la tête vers un attroupement devant une porte. Les hommes pinçaient les fesses et les femmes se laissaient faire. Liam fronça les sourcils, dans quelle époque était-il encore ? Il ne se sentait vraiment pas bien, mais quelque chose se détendit en lui quand il reconnut une silhouette ou plutôt, le visage de l’emmerdeuse du supermarché. Il s’agissait maintenant de la rejoindre. Il voulait savoir ce qui se passait et peut-être aurait-elle une réponse intéressante. Liam avança de quelques pas, mais mal lui en prit, le sol était dur, froid et insupportable. Il jura discrètement et retourna dans l’ombre, pensif.

Il devait trouver une solution pour atteindre Sinead, sauf que clairement, il ne savait pas comment faire. Il faudrait ruser. Il sentit une présence et tourna légèrement la tête. Il avait attiré un regard et se figea. Le cat sith se demanda si la femme qui le toisait allait crier. Liam ignorait les lois de cette époque et si on le tuait car il était à pieds nus ? Non il devait rêver, il allait se réveiller, forcément. Discrètement, il se pinça fortement le bras droit nu et malheureusement, ses yeux ne s’ouvrirent pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins : 507
inscrit le : 22/10/2015
crédits : wednesday (avatar) may0osh (gif)

MessageSujet: Re: [Sujet Lancement] 1745 - Jour de Fête   Dim Fév 07 2016, 20:32

Ensuite, les choses s’enchaînèrent trop vite pour que j’ai le temps de réagir. Daria, fidèle à elle-même, décida de fuir notre compagnie, emportant avec quelques vivres. J’aurais pu lui emprunter l’idée… si j’avais besoin de manger. Alors que je tournai la tête, à l’autre bout de la place se trouvait un homme, qu’elle ne connaissait pas, mais qui provenait bien évidemment du présent – ou du futur, c’était selon, car il portait un magnifique jogging. Son torse et ses pieds nus signifiaient bien qu’il venait tout juste de se réveiller dans cette nouvelle époque. Ni une ni deux, alors qu’une femme découvrait l’homme au jogging, j’utilisai mon pouvoir. Le temps se suspendit dans les airs, et j’attrapai Sinead par la main. « Mêle ta magie à la mienne, ça devrait tenir assez longtemps ! » Un mal de tête atroce bloqua mes sinus, mais je m’approchai de l’homme du présent/futur qui n’avait pas été impacté par mes pouvoirs. Je ne savais pas quel serait l’impact de ceux-ci dans cette dimension, et je n’avais pas jugé nécessaire de les utiliser auparavant – surtout avec Daria à nos côtés, une chasseuse connue. Cet homme-là en était peut-être un, mais au pire, lui ne savait pas où j’habitais dans Inverness. « C’est bon, on a des vêtements bizarres mais on vient du même endroit, nous trois. » Je remarquai qu’il toisait étrangement Sinead ; peut-être se connaissaient-ils ? Il était assez beau garçon pour qu’elle ait essayé de le fourrer dans son lit… Quoi que, son appétit pour les humains semblait s’être tari au fil des siècles. Qu’importait ! Le cours du temps n’allait pas tarder à faire des siennes. Je les tirai tous les trois derrière une ruelle à l’abri des regards, qui donnait tout droit sur les forêts – et donc peut-être sur des grandes ? Alors que nous tournions au coin d’un bâtiment, le temps reprit son cours, et le cri des cornemuses reprit ses aises. Je massai douloureusement mes tempes, et respirai à grande goulée de l’air frais, laissant Sinead mettre au parfum notre nouveau partenaire d’infortune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins : 267
inscrit le : 14/12/2015
crédits : Gorgeousmali

MessageSujet: Re: [Sujet Lancement] 1745 - Jour de Fête   Dim Fév 07 2016, 23:20

J'étais assez étonnée de voir Daria prendre la poudre d'escampette. Je ne lui en voulais pas de vouloir tenter sa chance de son côté mais trouvée ça un peu surprenant. Cela dit je ne la connaissais pas, elle était peut-être d'une nature indépendante. S'il n'y avait pas Dawn, il faut bien avouer que je tenterais peut-être ma chance toute seule. J'ai déjà vécu à cette époque, je m'en suis très bien sortie, pourquoi serait-ce différent aujourd'hui ? Bonne chance à vous ! Lui dit-elle en lui offrant un ultime sourire. Allaient-elles se revoir ? Il fallait espérer que si c'était le cas, ce serait en 2016, bien tranquillement de retour dans leurs petites vies et pas ici, à une époque encore inconnue, dans une ville dont on suppose que c'est Inverness, à tenter de sauver sa peau, coût que coût. Une fois que Daria s'en fut allée, je fus surprise de voir Dawn se retourner vers moi pour me demander de l'aider à arrêter le temps. Pourquoi faisait-elle ça ? Qu'avait-on a y gagner ? Avait-elle trouver une solution ? J'obtempérais et je laissais ma petite protégée me guider vers l'extérieur. Je n'étais pas mécontente de quitter ces cuisines, elles sentaient bons, certes, mais je ne pouvais plus supporter ces dindons qui jacassaient tout le temps en nous glissant de temps à autre des regards dédaigneux. Ce n'est qu'une fois en face de Liam que compris ce qu'il était en train de se passer. Parmi tous les habitants d'Inverness, il a fallu que je tombe sur lui ... le monde m'en voulait définitivement... Parmi tous les gens d'Inverness, il a fallu que je tombe sur toi ... le sort s'acharne !! Lui dis-je sans détour, ne cherchant pas particulièrement à lui être aimable. Il l'avait bien cherché de toute façon. Dawn prit les devant et nous conduisit dans une ruelle, à l'écart des gens. La vie reprit son cours au moment où on y pénétrait dedans. Dawn dut prendre quelques instants pour soulager une migraine qui l'assaillait. Je connaissais ça, ça m'arrivait de temps en temps, mais il fallait avouer qu'avec le temps, j'en avais de moins en moins, c'était plutôt une bonne chose. Et puis avec Dawn à mes côtés, je n'avais pas eu besoin de trop fournir d'efforts pour arrêter le temps, ça aidait aussi. Je me tournais vers Liam. La vue n'est pas franchement dégueulasse mais je doute que tu passes inaperçu à Inverness à cette époque ... enfin on suppose que c'est Inverness. Et puis tu dois avoir froid ... Lui dis-je avec un petit sourire, ne cherchant pas un instant à trouver une solution pour parer à ce problème. Chacun sa merde mon petit.Je suppose que tu ne sais pas pourquoi on est ici ?! Parce que nous on n'en a pas la moindre idée !


« Chaque souffle nous rapproche de la mort. » H. A.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins : 94
inscrit le : 28/11/2015
crédits : Stolen Paradise

MessageSujet: Re: [Sujet Lancement] 1745 - Jour de Fête   Jeu Fév 18 2016, 14:37

Liam ne comprenait rien de ce qui se passait et encore moins quand une femme surgit et lui dit quelque chose qu’il ne comprit pas. Elles étaient comme lui ? Il posa alors son regard sur Sinead et se retint de sourire. Elle semblait furieuse et prête à l’étriper sur place. Ce n’était clairement pas le moment de faire une blague graveleuse. Il se fit emmener dans une ruelle, s’étonnant de l’immobilité des gens, quand soudainement le temps reprit son court. Visiblement l’une d’elles n’était pas humaine et il se demanda laquelle s’était. Liam tourna la tête vers Sinead quand elle lui parla comme à son habitude. « Et toi ton humour ne s’améliore décidément pas. » Gronda-t-il. Il était franchement de mauvaise humeur pour le coup et pas prêt à faire un effort. Son regard clair brilla d’une lueur étrange, une lueur non humaine. Supposer qu’ici c’était Inverness ? Il avait fait les mêmes suppositions sans savoir si c’était vrai. Sa tête lui tourna à cette pensée, il avait soudainement envie de vomir. « Je ne comprends rien. » A la base, il dormait tranquillement dans son lit. Le froid mordait sa chair, rappel douloureux qu’il devait se bouger et arrêter de rêvasser. Il se frotta avec énergie les bras, commençant à claquer des dents. « Non j’ignore tout. Je… J’ai froid. Il me faut des vêtements. » Il pourrait prendre sa forme de cat sith, mais pas ici et étonnement, il doutait de ses pouvoirs dans ce monde. Liam regarda autour de lui. « Mais on va me repérer. » Il n’attendait pas de l’aide et surtout pas de la part de cette vipère de Sinead, mais peut-être que l’autre femme serait sensible à sa douleur. Il avait perdu toute forme d’humour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins : 507
inscrit le : 22/10/2015
crédits : wednesday (avatar) may0osh (gif)

MessageSujet: Re: [Sujet Lancement] 1745 - Jour de Fête   Sam Fév 20 2016, 09:55

Le nouveau venu ne semblait pas du genre à se laisser faire. Grognon, un peu sur la défensive - quoi qu'il y avait de quoi - peut-être que j'avais mal interprété le regard de Sinead lorsqu'elle avait croisé celui de l'homme. Ils étaient peut-être pires ennemis ? Je retins de justesse un rire ; Sinead se mettait souvent les gens à dos apparemment. « Dawn, enchantée. Comme tu peux le voir, nos vêtements ne sont pas extraordinaires. Sinead, tu pourrais aller sur la place fouiller dans les charrettes voir s'il n'y a pas des costumes pour homme aussi ? Il va mourir de froid s'il reste comme ça. Nous avons fait un bond dans le passé, et nous nous retrouvons à Inverness trois siècles plus tôt. Nous n'avons aucune idée de comment rentrer chez nous, mais il faut absolument qu'on trouve un endroit où se cacher le temps que les choses se tassent. » Au loin, la rumeur du carnaval continuait de battre son plein, et j'avais presque peur d'être finalement repêchée pour aller faire un spectacle dont je ne connaissais rien. Je pouvais bien réaliser quelques pas de danse de l'époque, mais j'avais dû perdre la main entre temps... Peut-être que le nouveau venu aurait une idée pour nous aider. Alors que je me concentrais sur ce qu'il était, je réalisai qu'il s'agissait d'un métamorphe, en sentant les vibrations qu'il dégageait. Un métamorphe qui connaissait Sinead ? C'était de plus en plus intéressant. « Tu as un animal de prédilection ? » lui demandai-je cash. Il avait déjà vu mes pouvoirs pour arrêter le temps, il pouvait bien me livrer un petit secret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins : 267
inscrit le : 14/12/2015
crédits : Gorgeousmali

MessageSujet: Re: [Sujet Lancement] 1745 - Jour de Fête   Mar Fév 23 2016, 11:59

J'aurais pu faire un effort pour l'accueillir, j'en conviens mais je n'en avais pas envie. Certes notre rencontre n'avait pas eu que des désagrément, mais il y avait quand même mieux pour faire connaissance avec les gens. Alors je conviens du fait que je suis chiante, naturellement et que j'aurais pu le snober s'il était venu m'aborder le plus normalement du monde, mais ce n'est qu'une supposition, j'aurais pu être de bonne humeur et accepter de m'abaisser à parler à un mortel qui n'a en soit, aucun intérêt particulier à mes yeux, en tout cas au premier abord. Tout ça pour dire que oui, même maintenant j'aurais pu faire un effort mais au vu de la situation, je n'en avais pas envie. Il avait passé ses nerfs sur moi à notre première rencontre, je décidais de faire pareil aujourd'hui. Disons que je te rends la monnaie de ta pièce. J'ai pas le souvenir que tu avais été un véritable gentleman dans cette file d'attente, du coup j'ai envie de te dire, chacun son tour d'être de mauvaise humeur.

C'était moche les vengeances basses, mais tellement plaisant quand on pouvait se défouler un peu. Quand Dawn me demanda si je ne voulais pas retourner vers la charrette où nous avions trouvé nos costumes pour voir si je ne trouvais pas un qui irait à Liam. Je la fixais presque scandalisée, avant de lever les yeux au ciel et de soupirer. Je détestais cette journée et mes deux partenaires d'infortune. Liam avait de la chance que c'était Dawn et que j'avais bien du mal à lui refuser quelque chose ... enfin en dehors de préserver ma neutralité, bien entendu. Si je retombe sur le type de tout à l'heure ou sur la bonne femme, je ne donne pas cher de leurs âmes. Je me moquais de savoir que Liam était à côté et pouvait m'entendre, de toute façon au rythme où on se croisait, il allait bien falloir qu'il découvre tôt ou tard ma véritable nature. Je m'éloignais donc et n'entendis pas la questionne de Dawn sur l'animal de Liam. Je retournais à la charrette et avant d'y plonger dedans, je vérifiais qu'il n'y avait personne aux alentours. Il y avait quelques costumes, tous essentiellement féminins, mais deux étaient par chance masculins. L'un était celui d'un bouffon, mais malheureusement trop petit pour ce cher Liam. Dommage. L'autre était un peu plus classe, sans pour autant être somptueux. Je finis par retourner vers eux. Je n'ai trouvé que celui-là, il va falloir t'en contenter ... à moins que tu veuilles essayer le costume de nain que j'ai trouvé ... Lui dis-je en plaisantant.


« Chaque souffle nous rapproche de la mort. » H. A.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins : 31
inscrit le : 19/01/2016
crédits : unicorn

MessageSujet: Re: [Sujet Lancement] 1745 - Jour de Fête   Mar Fév 23 2016, 12:35



   



Intervention

   
MJ - Villageois Ecossais



   



   
Dans un recoin de la cuisine, et cachée par un mur de pierres, une jeune femme aux cheveux roux et longs, regardait le groupe atypique d'étrangers qu'y étaient là. Elle les avait vu, ils ne venaient pas d'ici, c'est certain, de leurs manières, à leur langage, ils étaient vraiment des Sassenach, et peut être des anglais? Des français? mais pas des espions... non c'était une toute autre chose qui se dégageait d'eux. La tête penchée par l'embrasure de la porte, elle hésitait à aller les voir, leur dire quoi au juste? Ce qu'elle avait entendu n'était que des affabulations d'une personne délirant par le démon qui la possédait? Elle pourrait encore se voiler la face longtemps, elle même n'y croyait pas, ce qui avait été confié était à mille lieu de tout ce qui était possible en son temps... Finalement la porte grinça, ce qui ne devrait pas passer inaperçu, elle sortit de manière saccadée, tout en les scrutant d'un œil fier, et mystérieux. Annabella, était une jeune femme vierge de 17ans, grande et élancée, dotée d'une chevelure de cuivre ondulant sur son buste.


   

   

   

©Codage by Mr. Chaotik

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins : 94
inscrit le : 28/11/2015
crédits : Stolen Paradise

MessageSujet: Re: [Sujet Lancement] 1745 - Jour de Fête   Ven Fév 26 2016, 11:05


Elle se vengeait, bien tiens, cela ne l’étonnait même pas. Liam se contenta de lui faire les gros yeux comme un sale gosse. Le métamorphe fut étonné d’entendre la fameuse Dawn donner des ordres à Sinead et que celle-ci obéisse sans broncher. « Liam… Et il faudra m’apprendre comment vous faites pour qu’elle vous obéisse ainsi. » Quoi ce n’était pas sympa ? Il n’allait pas se gêner. Liam s’entoura de ses bras et fut surpris de la question de la femme. Il avait bien vu qu’elle avait figé le temps avant, mais il avait évité de se poser de questions. Le Cait Sith s’était figé, ne sachant que dire, peut-être la vérité ? C’était déjà un bon début. « Cait Sith… Si vous pouviez éviter de lui dire. » Dit-il en désignant du menton Sinead qui fouillait une charrette. Il ne savait pas pourquoi, il voulait lui cacher cela. Même si elle avait dit quelque chose d’étrange auparavant, quelque chose qu’il avait préféré ne pas relever.

Sinead revint et Liam lui prit le costume des mains. C’était un kilt avec des couleurs rouges et des carreaux, super. Il lui jeta un regard noir. « Ça me va… Si vous pouviez vous retourner… » Il s’enfonça un peu plus dans les ténèbres et descendit son pantalon de jogging quand une femme surgit. L’homme se figea, mais juste quelques secondes, histoire d’enfiler son kilt et de poser sur son torse une chemise en mauvais état. Cette jeune femme était belle, clairement. « Une de vous la connaît ? » Il boutonna sa chemise, se demandant ce qui allait se passer, étrangement inquiet. Il détestait cette époque, bon sang. Il n’avait pas encore enfilé ses bottes, mais s’y mit, rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins : 507
inscrit le : 22/10/2015
crédits : wednesday (avatar) may0osh (gif)

MessageSujet: Re: [Sujet Lancement] 1745 - Jour de Fête   Lun Fév 29 2016, 15:50


Sinead alla chercher un costume pour notre nouveau compagnon. Le jeune homme eut le temps de m’indiquer son nom. Liam, très bien. « Il faudra m’apprendre comment vous faîtes pour qu’elle vous obéisse ainsi. » Je ne peux m’empêcher d’éclater de rire, face au mordant dont il faisait preuve envers notre pauvre petite Sinead – qui semblait en prendre pour son grade de tous les côtés. « Des siècles d’entraînement, mon cher. Votre secret sera bien gardé auprès de moi. » Surtout si je pouvais avoir un avantage sur Sinead en ces temps troubles… J’avais envie qu’on se réconcilie, qu’on redevienne celles qu’on était avant. J’avais juste envie que notre relation soit simple. Tant pis si la passion des temps anciens n’était plus là : juste, plus de dispute, plus jamais. Sinead revint avec le costume que Liam enfila, après que nous ayons tourné le dos, pour qu’il puisse faire… ce qu’il avait à faire. « Une de vous la connait ? » Je me retournai subitement, et avisai Liam en kilt – ce qui lui allait plutôt bien – ainsi qu’une jeune femme, effarouchée comme un animal sauvage, jeune, et jolie. Mais absolument inconnue au bataillon. Elle posait un regard curieux sur nous, dur aussi, avec ses traits anguleux et ses sourcils broussailleux. Je ne savais pas trop comment réagir face à elle. « Bonjour. Vous cherchez quelque chose ? » Il valait mieux ne pas en faire des tonnes, histoire de minimiser le nombre de fautes d’écossais qu’elle ferait – elle avait connu et parlé cette langue, mais cela remontait à si loin… Elle lança un regard appuyé à Liam, lui sous-entendant que s’il parlait dans son magnifique anglais, la jeune femme risquait de les soupçonner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins : 31
inscrit le : 19/01/2016
crédits : unicorn

MessageSujet: Re: [Sujet Lancement] 1745 - Jour de Fête   Mar Mar 01 2016, 14:31



   



Intervention

   
MJ - Villageois Ecossais



   



   
L'homme était presque nu, et je dus baisser le regard, pour le laisser se rhabiller. Une des jeunes femmes, me demanda ce que je voulais. "Je ne cherche rien moi, pas même à retourner dans mon époque." Dis-je alors, sans me départir de mon caractère et de ma position. "Ils ont dit que vous arriveriez, je ne voulais pas y croire, mais vous êtes là..." Je me rapprochais pour éviter que tout le monde entende la conversation qui se jouait. Si les sorcières existaient, et ma tante en était une preuve, il était certain que ça ne plairait pas au prêtre du Village, qui nous ferait brûler vifs sans demander le pourquoi. "Vous venez d'un autre temps, c'est ça?" Ajoutais-je alors d'une voix plus basse, comme une confidence.


   

   

   

©Codage by Mr. Chaotik

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Sujet Lancement] 1745 - Jour de Fête   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Sujet Lancement] 1745 - Jour de Fête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Mais tu vas être vieux un jour, oui ?!?!?!
» Un jour je serais le meilleur dresseur...
» J'ai été injustement accusé
» Sujet du jour!
» Jour de marché

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Season 1 - CLOSED
 :: 
1745 Cloture
 :: 
Centre
-