AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Clyde Lumdsen - It's been a long journey...and an obscure path

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
parchemins : 57
inscrit le : 30/01/2016
crédits : swan

MessageSujet: Clyde Lumdsen - It's been a long journey...and an obscure path   Sam Jan 30 2016, 16:58

Clyde Lumdsen

Such a long existence is unnatural, but does it have to be meaningless ?

 
Nom Lumdsen Prénom(s) Clyde Cormag Âge Quatre cents ans et des... ça vous intéresse vraiment ? Date et lieu de naissance 18 Août 1539, Duns, Ecosse Nationalité & origines Ecossais Espèce Vampire Etat civil Célibataire  Profession Après quatre siècles d'existence, ne pas avoir réussi à se constituer un capital serait plus que stupide... et je mords le premier imbécile qui me qualifie de politicien à la retraite Caractère Non, bien sûr que non, je ne suis pas opportuniste. J'analyse les situations, je les manipule et base mes actions sur des calculs plus ou moins fondés - comment ça, vous appelez ça saisir les opportunités quand elles se présentent ? Je suis mes propres intérêts, d'abord et avant tout, après tout je suis coincé là pour plusieurs siècles, autant en tirer le plus possible. Ceci dit, il y a certains cas pour lesquels je déroge à cette règle. Les personnes qui ont eu la patience de mes supporter pendant plusieurs siècles en font clairement partie, je suis loyal envers mes amis. Il n'y a rien que je refuserais de faire pour eux - je suis déjà mort, donc je ne prends pas beaucoup de risque en disant cela... mais je pense que ce serait tout de même le cas si j'avais des choses à perdre. Il m'arrive de suivre mes impulsions et d'agir en vraie tête de mule, et j'ai aussi tendance à voir le noir dans la plupart des situations et à le dire avec humour. Ah, et pour finir, j'ai une assez bonne mémoire des torts qu'on me fait ; je peux en garder rancune pendant plusieurs dizaines d'années.Groupe Bedtime Stories  

histoire

Quatre siècles d'histoire, ça commence à faire... Trop pour vous raconter une longue histoire bien linéaire, et même trop pour se rappeler toutes les étapes en détails, mais après tout ce n'est pas si mal - il y a certains moments dont il vaut mieux ne pas se rappeler.

Ecosse, XVIème siècle :

Si certains pans de mon histoire peuvent sombrer dans l'oubli sans grande perte, il y en a certains qui restent gravés en moi, quoique je fasse et où que j'aille.
La nuit qui a précédé l'agression en fait partie.

L'air était particulièrement frais, et les anciens avaient répété toute la soirée que ce n'était pas bon signe, que c'était un mauvais présage. Coucher mes jeunes frères et sœurs après de telles histoires avait en effet été un vrai cauchemar, mais je pensais que leurs prédictions s'arrêteraient là. Je me souviens encore m'être appuyé contre le chambranle de la porte, poli par les âges et par l'usage, tandis qu'à l'intérieur on me criait de fermer la maison, d'un ton excédé qui cachait mal une pointe d'angoisse.
J'avais profité du calme quelques minutes, puis j'avais entendu les cris. Sur le coup, je décidai de ne pas y prêter attention - sûrement un ivrogne qui rentrait chez lui un peu trop tard, ou une femme faisant une mauvaise rencontre, en Ecosse on apprenait vite à ne pas se mêler de la vie nocturne des gens que l'on ne connaissait pas.
Mais la plus jeune de mes sœurs m'avait rejoint, avait glissé sa main dans la mienne et m'avait demandé innocemment :
"Pourquoi ils crient, Clyde ?"
J'étais un grand frère responsable. J'étais un humain responsable. Je lui donnai la seule réponse possible :
"Je ne sais pas, je vais aller voir."
Je n'aurais jamais pensé que je quittais ma maison pour la dernière fois. Je ne vis pas ce qu'il s'était passé, je ne sus jamais qui avait crié. Arrivé dans la ruelle, une lame - un poignard ou une dague, vu la longueur - perfora ma poitrine, se glissa entre deux côtes et se nicha dans mon cœur.

Le reste est flou. Je ne sais pas si je ne veux pas ou si je ne peux pas m'en souvenir, mais je n'ai aucune idée de la façon dont je suis devenu un vampire. Ma mort, ma "renaissance" en tant que créature nocturne ne m'évoquent absolument rien - même si je garde le vague souvenir d'avoir vidé de son sang un parfait inconnu sur le bord d'un chemin, peu de temps après ma transformation.

Ce fut un vieillard qui me prit en charge. Un vieillard qui ne semblait pas avoir dépassé la quarantaine, mais qui avait en réalité plusieurs siècles - à l'époque, ça m'avait paru excessivement vieux. Il disserta un long moment sur ma nouvelle condition, mais je crois qu'au départ je ne saisissais pas vraiment ce qu'il voulait dire.
Puis il m'amena jusqu'à la maison qui m'avait vu naître. Il me laissa les observer un long moment par la fenêtre, et il m'expliqua de nouveau que je vivrai des centaines d'années de plus qu'eux, que je survivrai en me nourrissant d'êtres humains et que, d'une certaine façon, le plus grand service que je pouvais leur rendre était de sortir de leur vie, sur-le-champ. Je continuai à regarder les miens effectuer leurs tâches quotidiennes, inconscients de ma présence, et je finis par comprendre.

Je pense que c'est à partir de là que tout a vraiment changé.


pseudo/prénom Nirvandi  âge 19 ans Comment es-tu arrivé par ici ? topsites Autre(s) compte(s) Nope  présence Régulière  remarque Ce forum est génial, et votre accueil est vraiment formidable ! Crédits swan Avatar James McAvoy


Code:
<span class="av1">James McAvoy</span> › Logan Lumdsen



Dernière édition par Clyde Lumdsen le Dim Fév 07 2016, 01:25, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins : 57
inscrit le : 30/01/2016
crédits : swan

MessageSujet: Re: Clyde Lumdsen - It's been a long journey...and an obscure path   Sam Jan 30 2016, 16:58


histoire - suite

J'étais un homme honnête, vous savez. Je crois même qu'on aurait pu me qualifier de bon, voire de dévoué et d'attentionné. J'avais pris soin de ma famille, j'avais veillé sur les miens tout au long de ma vie.
Pour un temps, quand le vieux vampire m'ordonna de partir, je fus perdu - si je ne vivais pas pour les miens, pour qui vivais-je ? Puis la question se mua peu à peu en "pour quoi vivais-je ?", avant que finalement je réalise que, en tant que vampire, de toute façon je ne vivais même plus.

Et si je n'avais plus personne à ma charge, plus personne à satisfaire, ni de vie à préserver - pas même la mienne -, alors... d'une certaine façon, j'étais libre. Libre de toute obligation, et j'avais l'éternité pour tirer le meilleur de ce que cette existence terrestre avait à m'offrir.

Je ne mis pas longtemps à atteindre des rangs plus élevés dans la société. C'est fou comme il était facile de se faire une place au soleil quand on avait l'air jeune, qu'on ne craignait rien... et qu'on n'hésitait ni à mentir ni à tuer ses opposants. D'opportunité saisie en occasion non manquée, je finis par rejoindre la cour d’Écosse.

Les temps étaient troubles ; la reine Mary avait abdiqué en faveur de son fils, lequel était trop jeune pour régner, et les régents se succédaient, mourant dans des circonstances plus ou moins claires. Pour moi, les conditions étaient excellentes. Chaque calcul, chaque manipulation portait ses fruits, et personne n'avait le temps ni l'envie de prendre le risque de s’intéresser de trop près aux traces de morsure sur les cadavres de certains de mes opposants politiques. Je ne prenais pas de plaisir particulier à les tuer, mais puisque de toute façon il fallait que je me nourrisse d'humains, autant que ça soit de politiciens ayant aussi peu de scrupules que moi... et il faut bien avouer que cela servait mes intérêts.

Mais dans les bas-fonds de la cour d’Écosse, je ne me fis pas que des ennemis. Au fil de mes magouilles politiques, je croisais régulièrement une autre créature magique qui en faisait autant que moi. Une faucheuse, Sinead. Nos intérêts personnels se recoupant le plus souvent, nous finîmes par devenir alliés en manœuvres, puis alliés à la cour.

Je vis Sinead tremper dans ses sales affaires, elle me vit tremper dans les miennes, quand toutefois les deux ne se rejoignaient pas... Je pense qu'il y avait une bonne dose de respect et de crainte dans notre relation, mais inexplicablement, celle-ci finit par se transformer en une amitié solide et loyale. Nous savions tous deux pouvoir compter sur l'autre, et je dois avouer que dans l'environnement où nous évoluions, c'était une sensation plutôt agréable. Le fait que nous ne soyons absolument pas intéressé par des rapports plus qu'amicaux facilita certainement la tâche - nous en étions venus à trop bien nous connaître pour le vouloir, et par conséquent nous n'avions pas peur de décevoir l'autre en lui montrant nos côtés les plus sombres ... D'une certaine manière, tout dire à un ami, y compris le pire, est le meilleur ciment de la confiance.

Ce fut Sinead qui me présenta Dawn. Jeune faucheuse inexpérimentée, elle apprenait les ficelles du métier auprès de mon alliée, qui l'avait prise sous son aile. Elle était innocente, observatrice, se posait les questions que nous ne nous posions plus - si tant est qu'on se les soit posées un jour. Elle dégageait une fragilité qui me surprit et m'intrigua dans les premiers temps ; c'était loin d'être commun chez les êtres surnaturels, alors à la cour d’Écosse... Sinead était sérieuse et professionnelle vis-à-vis de sa jeune élève, et nos magouilles politiques passèrent peu à peu à l'arrière-plan.

Sans doute aurais-je pu m'en offusquer. Mais Dawn ne m'est jamais apparue comme un obstacle. Tout se dire avait certainement du bon, mais cacher certaines de nos activités avait le mérite de nous permettre de nous en éloigner, de nous en détacher. Elle n'était pas un obstacle, elle était une bouffée d'oxygène, un rayon de lumière dans un monde où le soleil était banni.

Dawn s'intéressait aux humains. Ils la fascinaient, elle voulait devenir comme eux. Elle cherchait du sens au monde qu'elle avait sous les yeux, et cela me fit prendre conscience que j'avais depuis longtemps renoncé à le faire. Je ne sais pas si elle en a un jour eu conscience, mais plus elle cherchait et plus j'en trouvais, et je me rendis bientôt compte que la jeune faucheuse était en quelque sorte devenu le sens de mon existence.

Paris, XIXème siècle :

Le temps de la cour d’Écosse était révolu ; celui de l'amitié avec Dawn et Sinead ne l'était pas. Régulièrement, on changeait d'endroit - quand on ne vieillit pas, on finit toujours par attirer l'attention, et si Sinead et Dawn pouvaient falsifier leur apparence, moi pas. Les paysages géographiques et politiques changeaient, et chaque fois il fallait tout recommencer.

Sinead devenait de moins en moins neutre - et pourtant, je l'avais déjà vu tremper dans nombre d'affaires à la moralité plus ou moins contestable.. mais aucune n'avait jamais atteint ce niveau. J'étais loin d'être un modèle de vertu moi-même, aussi je ne mêlais pas de ces changements. Dawn ne les acceptait pas aussi facilement, et les dissensions s'étaient multipliées, menant à quelques séparations au cours des siècles.

N'allez pas croire cependant que nous avions passé trois siècles quasi complets ensemble. L'amitié a du bon, mais qu'elle perdure à l'échelle d'une vie humaine est déjà suffisamment rare - la nôtre durait depuis la cour d’Écosse, mais n'aurait peut-être pas survécu à une vie commune trop prolongée. On se retrouvait de temps en temps, volontairement ou par hasard, et on passait alors une certaine période ensemble, avant de retourner chacun sur nos chemins.

De mon côté, j'avais essayé les pays scandinaves, vaguement attiré par le concept de nuits durant toute une saison, ce qui m'aurait permis de sortir à tout heure du jour ou de la nuit... Mais mon intérêt avait été vite soufflé par l'ennui et l'inactivité des humains sous le froid mordant, et j'étais vite revenu sous mes anciennes latitudes.

Je retrouvai Dawn à Paris, puis à Londres. Elle changeait aussi, petit à petit - mais si elle avait perdu un peu de son innocence, elle n'avait pas encore trouvé de réponse à ses questions. Nous étions toujours d'aussi bons amis et confidents, et les moments que nous avons passé ensemble à cet époque restent parmi les plus beaux de mon existence. Elle était toujours aussi chère à mon cœur, et auprès d'elle j'étais un peu moins le politicien froid et calculateur, et un peu plus l'ami loyal et déterminé.

La fin du XIXème siècle fut une belle catastrophe. Je quittai Londres sur un coup de tête, décidé à ne plus y retourner. J'en gardais rancune à Dawn. Disons simplement que notre amitié... avait été bien plus que de l'amitié, et que nous avions vécu quelques temps en ces termes... Avant que Dawn, pour une raison que je n'ai toujours pas comprise - ou toujours pas voulu comprendre - me fasse clairement comprendre que cette relation n'avait plus lieu d'être.

Je n'allai pas loin et m'arrêtai à Northampton- je suppose que j'espérais plus ou moins qu'elle soit moins têtue que moi et vienne me rejoindre. Mais elle ne vint pas, et je restai quelques années à l'attendre.

Écosse, 1895 :

Je m'ennuyais à Northampton. Dawn était loin, pour autant que je le sache, et il ne se passait rien de bien intéressant - j'avais vécu depuis si longtemps dans des capitales qu'une simple ville anglaise me paraissait bien morne.

Mais j'aurais mille fois préféré ronger mon frein pendant quelques siècle de plus, plutôt que de tomber sur ce journal. Un simple journal, vendu à la criée, dont les gros titres ne présentaient aucun intérêt - le huitième championnat de football et la condamnation aux travaux forcés d'Oscar Wilde se partageaient la première page, je crois. Je ne sais même pas pourquoi j'avais bien pu acheter ce journal. Je le feuilletais avec lassitude, à la lumière d'un réverbère, quand je tombai sur ce fameux article. Celui qui devais me ramener en Écosse, et me faire dériver plus que je n'avais jamais dérivé. Duns était la proie aux flammes.

J'avais déjà vu des incendies. J'avais déjà vu des hommes mourir. J'avais quitté depuis des dizaines, des centaines d'années cette petite maison usée qui m'avait vu grandir. Tout cela était loin derrière moi, n'aurait pas dû m'atteindre.
Je partis vers le Berwickshire dans l'heure.

Les chevaux ont tendance à être nerveux à proximité d'êtres qui, en tout état de cause, sont déjà morts. Ceux que j'empruntais pour faire le trajet galopèrent plus vite qu'ils ne l'avaient fait de toute leur vie, pourtant ils me semblaient toujours avancer d'un train de sénateur aveugle et paralytique.

Quand j'arrivai enfin, les cendres étaient déjà froides de plusieurs jours. Les habitants commençaient à reconstruire et rien, pas même les bâtiments encore debout, ne ressemblaient à ce que j'avais connu. Quoi d'étonnant, puisque j'étais né en 1539 ? Je me renseignait tout de même ; tous les Lumdsen vivant dans les environs avaient péri pendant l'incendie. On me demanda si j'étais de la famille, mais que pouvais-je leur répondre - qu'ils étaient les descendants de ceux de mes frères et sœurs qui étaient restés là où nous avions vécu ?

J'assistai à la messe qui commémorait les victimes. J'avais l'impression - tout à fait stupide, puisqu'en réalité je ne les connaissais même pas - d'avoir échoué à les protéger, et je leur attribuai inconsciemment les visages de ceux que j'avais connu en tant qu'humain et que j'avais laissés derrière moi (et qui, eux aussi, étaient probablement morts, mais depuis nettement plus longtemps).

Je me sentais pareil aux cendres qui jonchaient les décombres ; un résidu de ce qui avait été humain, vivant, mais qui n'était plus qu'une présence superflue et indésirée, et qui pourtant résistait mieux au passage des années que le plus solide des grands arbres. Pour la première fois depuis cette lointaine nuit, je souhaitait que le poignard m'ait tué plus vite, trop vite pour que je devienne autre chose, trop vite pour recommencer une nouvelle existence sur de la cendre et du sang.

Ecosse, aujourd'hui :

J'ai longtemps dérivé. J'ai été partout, et nulle part à la fois. Je n'ai pas revu Dawn, mais j'ai plongé dans des bas-fonds dignes de ces films à petit budget qu'ils font sur les vampires. J'ai été à Rome, Vienne, New York, San Francisco et même Tokyo, et le moins qu'on puisse dire, c'est que je n'en suis pas sorti grandi. J'ai fini par recroiser Sinead, tout à fait par hasard. Je n'avais aucune destination précise à laquelle me rendre, alors je l'ai suivi en Écosse, sans la moindre idée de ce qu'elle comptait y faire. J'ai échoué à Inverness et, après tout, cet endroit n'est pas plus mal qu'un autre.
 


Dernière édition par Clyde Lumdsen le Dim Fév 07 2016, 01:05, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Clyde Lumdsen - It's been a long journey...and an obscure path   Sam Jan 30 2016, 17:16

Un petit vampire lov

Bienvenue parmi nous!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Clyde Lumdsen - It's been a long journey...and an obscure path   Sam Jan 30 2016, 17:18

Bienvenuuuue a toi hehe belle gueule
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Clyde Lumdsen - It's been a long journey...and an obscure path   Sam Jan 30 2016, 17:23

le scénario de dawn wazaa elle va être trop contente de te voir *_* sinead est présente en plus de ça alors toute la troupe est réunie maintenant :sitoplai: je te souhaite la bienvenue parmi nous et surtout une bonne continuation pour ta fiche ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
parchemins : 57
inscrit le : 30/01/2016
crédits : swan

MessageSujet: Re: Clyde Lumdsen - It's been a long journey...and an obscure path   Sam Jan 30 2016, 17:35

Merci beaucoup tout le monde  *o*
Lachlan : Oui j'ai vu, ça va être génial ! Enfin, si elles veulent bien de moi    ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins : 267
inscrit le : 14/12/2015
crédits : Gorgeousmali

MessageSujet: Re: Clyde Lumdsen - It's been a long journey...and an obscure path   Sam Jan 30 2016, 17:51

Je ne sais pas, j'hésite pour ma part ... scratch Suspect

XD Comment ne pas être contente de voir un vampire aussi hot que Logan .... j'veux dire James McAvoy kwoua lv bav leek
Bienvenue parmi nous, bon courage pour ta fiche mon p'tit loup, ça va être top de jouer notre lien calin


« Chaque souffle nous rapproche de la mort. » H. A.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Clyde Lumdsen - It's been a long journey...and an obscure path   Sam Jan 30 2016, 18:01

bienvenue x)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
parchemins : 57
inscrit le : 30/01/2016
crédits : swan

MessageSujet: Re: Clyde Lumdsen - It's been a long journey...and an obscure path   Sam Jan 30 2016, 18:04

J'en étais sûr elle ne veut pas de moi maieuh xD
Merci pour l'accueil :)
ça va être génial calin

Edit : Merci Logan :)
On a le même prénom du coup ^^ ça ne te dérange pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Clyde Lumdsen - It's been a long journey...and an obscure path   Sam Jan 30 2016, 19:23

Bienvenue Logan! Si tu as des questions, le Staff est là!

Pour le prénom, j'aurais tendance à te demander de changer :)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
parchemins : 57
inscrit le : 30/01/2016
crédits : swan

MessageSujet: Re: Clyde Lumdsen - It's been a long journey...and an obscure path   Sam Jan 30 2016, 19:26

Merci :)
Pour le prénom du coup c'est celui qu'il y avait avec le scénario...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins : 267
inscrit le : 14/12/2015
crédits : Gorgeousmali

MessageSujet: Re: Clyde Lumdsen - It's been a long journey...and an obscure path   Sam Jan 30 2016, 19:33

Je ne pense pas que ça pose vraiment problème à Dawn que tu le changes, j'ai changé celui de son scénario pour un que je préférais, tu peux à mon avis faire pareil ;) Surtout que là plusieurs perso avec le même prénom, c'est galère mdr


« Chaque souffle nous rapproche de la mort. » H. A.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins : 57
inscrit le : 30/01/2016
crédits : swan

MessageSujet: Re: Clyde Lumdsen - It's been a long journey...and an obscure path   Sam Jan 30 2016, 19:34

Ok ça marche :)
J'attendrai qu'elle se connecte pour lui en proposer, on verra ce qu'elle en pense calin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins : 221
inscrit le : 29/11/2015
crédits : tearsflight

MessageSujet: Re: Clyde Lumdsen - It's been a long journey...and an obscure path   Sam Jan 30 2016, 19:44




:3 bienvenue vieux machin
devil




I'm fine. Yeah, aside from the not sleeping, the jumpiness, the constant, overwhelming, crushing fear that something terrible's about to happen. But what if it just gets worse? What if it's agony now and then... And it's just hell later on?
©anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins : 57
inscrit le : 30/01/2016
crédits : swan

MessageSujet: Re: Clyde Lumdsen - It's been a long journey...and an obscure path   Sam Jan 30 2016, 19:45

Merci le loup ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins : 507
inscrit le : 22/10/2015
crédits : wednesday (avatar) may0osh (gif)

MessageSujet: Re: Clyde Lumdsen - It's been a long journey...and an obscure path   Sam Jan 30 2016, 20:08

OMG OMG OMG OMG
BIENVENUUUUUUUE lov *o* lv
Comment ça se passe, on fait des bébés sur la table là, tout de suite ou on attend un peu, genre pudeur, toutes ces conneries ?
Je suis trop contente de te voir parmi nous, ça va être un régal de jouer tous ensemble wazaa
Si tu as des QUESTIONS tu peux me HARCELER c'est ton droit le plus strict mwuhu.
Et dépêche toi de finir ta présentation avant que je ne t'attache. 8D

*prend la main de Sinead et part courir dans un champ de coquelicots*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins : 57
inscrit le : 30/01/2016
crédits : swan

MessageSujet: Re: Clyde Lumdsen - It's been a long journey...and an obscure path   Sam Jan 30 2016, 20:53

Waouh, ça c'est de l'accueil ! Merci Dawn *o* lov calin
C'est comme tu veux ma belle, j'ai une table de prête si ça te tente ;)
Oui oui je me dépêche, j'ai hâte de rp avec vous tous ! zami
Merci, je n'hésiterai pas à t'en poser - et à propos, si j'écris quoi que ce soit dans ma fiche de présentation qui ne colle pas avec le personnage, n'hésitez pas à me le dire et je changerai.

Il y a un petit hic par contre, c'est que le prénom de Logan est déjà pris... Donc est-ce que tu as d'autres prénoms écossais en tête qui te plairaient autant ou est-ce que tu préfères que je t'en propose ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins : 507
inscrit le : 22/10/2015
crédits : wednesday (avatar) may0osh (gif)

MessageSujet: Re: Clyde Lumdsen - It's been a long journey...and an obscure path   Sam Jan 30 2016, 20:56

J'avais indiqué Cormag dans la fiche du perso mais tu peux prendre ce qui te plait à toi, c'est ton personnage maintenant. Si vraiment je n'aime pas je te le ferai savoir. Et de toute façon tu pourras pas écrire de bêtises dans ta fiche, puisqu'à part le trio Dawn/Logan/Sinead, je n'ai pas grand chose en tête  ! lov *o*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins : 412
inscrit le : 05/04/2013
crédits : @tag(ava) + tumblr (gifs)

MessageSujet: Re: Clyde Lumdsen - It's been a long journey...and an obscure path   Sam Jan 30 2016, 21:48

Bienvenue petit vampire (bon, pas si petit, on a presque le même âge.. du coup, on se connaît peut-être vu que tu es Ecossais aussi xtd )


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins : 267
inscrit le : 14/12/2015
crédits : Gorgeousmali

MessageSujet: Re: Clyde Lumdsen - It's been a long journey...and an obscure path   Dim Jan 31 2016, 00:52

*Part courir dans les champs de coquelicots avec Dawn zami
Et sinon pour ne pas flooder inutilement, j'ai trouvé quelques prénoms écossais sympa : Ewan, Duncan, Archibald, Sileas, Tomas, Blane, Clyde, Leith, Murdoch ...


« Chaque souffle nous rapproche de la mort. » H. A.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins : 507
inscrit le : 22/10/2015
crédits : wednesday (avatar) may0osh (gif)

MessageSujet: Re: Clyde Lumdsen - It's been a long journey...and an obscure path   Dim Jan 31 2016, 09:22

Clyde, Sileas, Archibald ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins : 57
inscrit le : 30/01/2016
crédits : swan

MessageSujet: Re: Clyde Lumdsen - It's been a long journey...and an obscure path   Dim Jan 31 2016, 18:37

Merci beaucoup :)
Je vous adore lov
J'avais trouvé Clyde aussi, j'aime beaucoup *o*

William : Une cinquantaine d'année d'écart, à notre échelle de vie en effet ce n'est pas énorme, donc avec plaisir pour un lien ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Clyde Lumdsen - It's been a long journey...and an obscure path   Dim Jan 31 2016, 18:38

clyde wazaa ça rend trop bien comme prénom *o*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
parchemins : 57
inscrit le : 30/01/2016
crédits : swan

MessageSujet: Re: Clyde Lumdsen - It's been a long journey...and an obscure path   Dim Jan 31 2016, 18:43

ça vient d'une rivière écossaise apparement (la Cledwyn). Il faudra qu'Illyou me trouve un autre surnom du coup, Logy ne marchera plus fufuuu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins : 267
inscrit le : 14/12/2015
crédits : Gorgeousmali

MessageSujet: Re: Clyde Lumdsen - It's been a long journey...and an obscure path   Dim Jan 31 2016, 18:57

Il t'appelera Bonnie .... *Sors loin xD*
Clyde c'est trop cool en tout cas *_*


« Chaque souffle nous rapproche de la mort. » H. A.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Clyde Lumdsen - It's been a long journey...and an obscure path   

Revenir en haut Aller en bas
 

Clyde Lumdsen - It's been a long journey...and an obscure path

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Roman] L'ultime roman BIONICLE : Journey's End en français sur la NIE !
» [Comics] Journey's end partie 2 : La fin de la saga Mata Nui
» Pirates Tueurs de Long Drong Sylver - Bardés de Pistolets
» [Moc] Takanuva avec un long coup
» [Blog] Journey's end

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Who's who
 :: 
Enter the Dance
 :: 
congratulations !
-