AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Paper's matter - Samuel Felton-Heck

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Paper's matter - Samuel Felton-Heck   Lun Avr 11 2016, 10:57




Paper's Matter




- Tu es certaine de ce que tu avances? Mais quand?

Le portable vissé sur l'oreille, j'écoutes ce que me dis ma sœur aînée, qui a entendu parler de l'ouverture d'un fox book à Inverness... autant dire que jusqu'à présent, j'étais persuadée que seuls les forces du mal, pouvaient me poser problème... Mais j'avais tort. Comme quoi, la vie peut encore prendre des formes étranges, même lorsqu'il fait au plus sombre.
- C'est une histoire de fou, j'en ai pas entendu parler de ce truc! C'est le grand requin du livres, qui a autorisé l'installation d'une telle structure?! Je te rappelle que notre Maire est mort... Oui, oui je me doute, on est dans une démocratie, et non dans un système de dictature, tout le monde peut ouvrir ce qu'il veut... Je sais... Manque plus que l'on m'annonce... Non, oui, je me doute que ce n'est pas possible, je serais la seule, mais alors il va falloir que je me spécialise plus... Pff... j'avais d'autres chats à fouetter que de me retrouver avec un gros business man bedonnant, qui veut couler mon commerce.

Je marchais d'un pas franc et droit, faisant claquer mes talons sur les pavés du vieil Inverness. - Bon je vais aller voir, ça ne coûte rien, d'en être certaine... Peut être en apprendrais-je plus, à bien y regarder. Je raccrochais d'avec ma soeur, pour ma faufiler dans ma petite voiture ancienne, direction Millburn Road et le centre commercial. ça faisait peut être 4 jours qu'on était rentré de 1745, avec l'impression très personnel, pour moi donc, d'avoir fait un mauvais rêve. j'avais atterrit dans un petit square non loin de chez moi, en tenue de 1745, avec autour de moi, tout un tas de plumes argentées... Signe que les anges existaient, signe que tout allait changer, signe qu'une guerre allait peut être éclater. Franchement, je n'avais pas pensé qu'avec tout ça, tout ce surnaturel grandiloquent, j'allais devoir me battre pour mon travail.

J'arrivais sur le parking, et un immense panneau, m'annonça tout simplement, l'ouverture de ce géant du livres. Je soupirais tout en retirant mes lunettes de soleil, pour bien lire et relire le panneau. Je marchais directement le centre commercial, passant les portes automatiques, pour découvrir au premier étage, une large surface neuve, et sur le point d'ouvrir, avec une devanture moderne, des livres à gogo, des séances de dédicaces à venir, d'auteurs connus etc... Je me mordis l'intérieur de la lèvre, me rendant à l'accueil pour demander un rendez vous avec la direction de l'établissement. "Je suis Brianna MacTavish" Lui répondis-je. La jeunette s'exclama qu'elle me connaissait et connaissait Renier, mon petit frère. Je souris, bien sûr tout le monde nous connaissait à Inverness. "Je souhaite voir le, la direction?" Lui dis-je alors. "Mr Felton-Heck n'est pas encore arrivé, mais je peux vous faire monter dans ses bureaux, sa secrétaire vous fera patienter." J'hochais la tête, et la suivis jusqu'à un ascenseur en verre, qui montait au troisième et dernier étage, direction mon nouveau concurrent.


AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
avatar
parchemins : 94
inscrit le : 28/11/2015
crédits : Stolen Paradise

MessageSujet: Re: Paper's matter - Samuel Felton-Heck   Jeu Avr 14 2016, 21:32

Asmodée pelait une pomme avec un calme effarant, les jambes sur le bureau de chez sn hôte. Un démon aux yeux noirs devant lui. « On raconte que des anges ont été vus dans certains quartiers. » Il n’aimait pas cela. Lentement, le démon de la luxure posa son couteau sur la table et d’un geste agile du poignet, commença à étrangler à distance son minable sous-fifre qui tomba à genoux en gargouillant. Le joli visage de Samuel se pencha en avant et il le détailla quelques secondes avant de le relâcher avec ennuie. « Je veux plus que des on raconte, je veux des faits, des preuves. Je crois que tu es trop jeune pour avoir déjà vu des anges, mais tu ignores tout d’eux et ce ne sont pas des rigolos. » Non bien loin de là. Asmodée fit un signe agacé de la main et le démon aux yeux noirs se dépêcha de disparaître vite fait bien fait et tant mieux. Le démon de la luxure détestait les incompétents et celui-ci avait failli perdre la vie aujourd’hui et il aurait pu effectivement la perdre. Un mal selon un mien selon ce démon aux yeux jaunes. Asmodée n’était pas connu pour sa bienveillance, bien au contraire. Un soupir rauque le traversa alors qu’il vit son téléphone s’allumer à la réception d’un message.

Le démon se pencha par-dessus cet objet étrange et lut ce qui était écrit. Heureusement qu’il avait les souvenirs de l’humain pour l’aider car la dernière fois qu’il était venu sur Terre, ce genre d’objet n’existait pas. La technologie avançait vite, mais cela ne dérangeait pas Asmodée. C’était une tentation de plus pour ces maudits humains et au final, tant mieux pour lui. Cela lui mâchait bien le travail il fallait l’avouer. Le message sur son téléphone disait que quelqu’un l’attendait dans son bureau. Une certaine Brianna MacTavish. Samuel fronça les sourcils, chose rare chez ce démon. Il se demandait bien qui c’était. Ah les humains et leur histoire. Il se demandait pourquoi une femme qu’il ne connaissait pas se trouvait dans son bureau. II y avait une raison pour laquelle sa secrétaire lui avait envoyé un message, car il détestait quand on l’appelait alors qu’il était occupé. Cela avait tendance à le rendre particulièrement de mauvaise humeur. Le démon arriva sans se presser dans le centre commercial où se trouvaient ses locaux. Il n’avait qu’une hâte, que tout ceci ouvre et qu’il puisse voir la folie acheteuse des humains.

Samuel pénétra le bâtiment et sa secrétaire l’informa que madame MacTavish l’attendait dans son bureau, à la bonne heure. Cela ne l’inquiétait absolument pas. L’hôte arborait un jean’s bleu foncé ainsi qu’une chemise blanche tout simple. Rien de protocolaire, tout en légèreté et finesse. Le démon ouvrit la porte et il fut bien tenté d’avouer que de dos, cette femme était juste sublime avec ses cheveux de feu. « Madame MacTavish ? Désolé pour l’attente. » Il s’approcha d’elle et lui tendit la main, tout sourire. Asmodée était un requin et il se demandait pourquoi une humaine était déjà dans son bureau presque en train de râler. L’idée ne le réjouissait pas des masses. Il détestait se fatiguer pour rien. « Que puis-je pour vous ? » Il alla s’asseoir à sa place et la regarda, arquant un sourcil interrogateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Paper's matter - Samuel Felton-Heck

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [PUB & Informations] Games Paper Model Studio
» Paper Mario 3 : La Quête des Héros
» Paper Bowser:Pour le meilleur et pour le rire
» Paper Tenko
» [Lien] paper model pour bfg

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Inverness
 :: 
Downtown
 :: 
Millburn Road
 :: 
Eastgate
-